Consult ideas
Register
Your account
Guide

Deposit
Your account
Guide

Register a work
Your account
Guide

Rights & guarantees
Intellectual property
To protect an idea
From idea to market
FAQ

login:
pass:
 
Site Private Patent ® / De l'idée à la commercialisation.



Rien n'est plus fragile qu'une idée …(Proverbe).

Qu'elle naisse de l'expérience, du savoir-faire, de la créativité ou d'un simple concours de circonstance, l'idée prend souvent la forme d'une intuition ou d'un désir qui s'approfondit et mature avec le temps.

Il existe plusieurs formes d'idées toutefois :
- plus l'idée est nouvelle, plus il faudra s'interroger sur la capacité des futurs clients à l'accepter ;
- plus elle est banale, plus il conviendra de s'interroger sur sa réelle utilité par rapport à l'offre déjà existante sur le marché.

Nous vous proposons, en cliquant sur l'un des titres ci-dessous, de vous communiquer quelques éléments d'accompagnement autour d'une idée :

   - Vous avez une idée, par ou commencer ?
         - Business Plan
               - Quelques adresses utiles ...
                      - Quelques définitions de l'innovation


  Haut de page

Vous avez une idée et vous êtes convaincu qu'elle est bonne mais par où commencer ?


Evaluez rapidement votre idée :
Que votre idée porte sur un nouveau produit , un nouveau service ou un procédé nouveau, il vous suffit de faire une rapide évaluation de votre idée en vous posant les questions suivantes :
- Est-elle réalisable sur le papier ?
- Est-elle originale ?
- Existe-t-il une demande pour cette idée ?
Si vous pouvez, en toute objectivité, répondre 'oui' à toutes ces questions, Private Patent est fait pour vous.


Affinez votre idée :
Il va falloir maintenant accéder à une nouvelle phase de réflexion en :
- Déterminant les composantes de votre idée;
- Délimitant le marché visé 'à priori';
- Décrivant sommairement votre idée;
- Déterminant et analysant rapidement les contraintes techniques;
- Analysant les contraintes économiques;
- Définissant votre propre positionnement ;
- Vérifiant le réalisme de votre idée;
- ...

Pour tout cela n'hésitez pas à collecter des informations et solliciter des avis et des conseils.
N'hésitez pas à soumettre votre idée aux critiques, elle en ressortira grandie ...

Attention, n'espérez pas tout de Private patent, ainsi des statistiques Canadienne indique que sur 100 idées innovantes :
- 85% ne sont pas étudiées car ne présentant pas de gages suffisants de réussite ;
- Sur les 15% restant, 1/3 seulement seraient exploitables.


Structurez votre idée :
Quelle que soit son origine, l'idée ne représente au départ rien de bien concret.
Pour passer à un projet réaliste, la première chose à faire est de bien la définir, c'est à dire de se forcer à la résumer en quelques lignes précises, concises et fortes.

Cet exercice va permettre de coucher sur le papier cette fameuse idée, d'arriver à en cerner clairement les différents aspects en évoquant :
- les caractéristiques du produit ou du service envisagé;
- son utilité, son usage, les performances prévues;
- les grands principes de fonctionnement du projet à monter.

'Savoir c'est pouvoir', à ce stade de la réflexion il faut s'efforcer de prendre conscience des 'moins' (faiblesses, lacunes) du produit ou du service proposé, mais aussi, a contrario, des 'plus' (caractère novateur ou spécifique) et de ses avantages concurrentiels.

  Haut de page

Business Plan :

Vous avez une idée, vous l'avez 'testée' et elle vous semble donc avoir un certain avenir.
Maintenant pour la développer il va vous falloir convaincre des personnes et/ou des entreprises de vous suivre, pour cela il vous faut réaliser un 'business plan' dont nous vous présentons ci-après un exemple.
Après avoir réalisé votre dossier de business plan, n'oubliez pas de le tester (comme vous l'avez déjà fait pour votre idée) avant de le 'lâcher dans la nature'.

Voici un exemple de plan d'un dossier de business plan (il vous suffit de cliquer sur le chapitre de votre choix pour y accéder directement) :

- Résumé
- Portrait de l'entreprise, management
- Produits/services
- Marché, clients
- Entreprises et produits concurrents
- Plan marketing
- Infrastructure et technologie
- Gestion financière
- Planification financière et opérationnelle
- Evaluation des risques
- Annexes

Nous vous proposons, ci-après quelques pistes de réflexion pour chacune de ces parties.
En tout état de cause, veillez à ce que les points essentiels de votre projet et de son environnement soient traités clairement dans votre business plan.

Revenir au plan >>>

Résumé
En une seule page, vous présentez de manière synthétique votre projet, expliquez vos objectifs, la manière de les atteindre et comment vous comptez éviter les écueils, enfin indiquez l'objet de votre demande.
Exemples d'informations à apporter :
- Quel but votre business plan poursuit-il (demande de financement, de partenariat, etc.) ?
- Dans quel secteur évoluez-vous et quels facteurs le rendent attractif ?
- Quels produits et/ou prestations de service proposez-vous ?
- Quel est votre volume de marché aujourd'hui et son potentiel ?
- Quels sont vos principaux segments de clients (grand public, entreprises, …) ?
- Quels sont vos avantages par rapport à la concurrence ?
- Quelle est votre stratégie commerciale ?
- Quels sont les principaux faits marquants de l'histoire de votre projet ?
- Où résident vos plus grandes opportunités (celles qui vous permettront de progresser) ?
- Expliquez pourquoi vous êtes persuadé de la réussite de votre projet.
- Votre activité présente-t-elle des risques particuliers ?
- De quelle manière ces risques pourraient-ils se répercuter sur votre projet ?
- Quels sont vos besoins financiers ?
- Pourquoi avez-vous besoin de capital supplémentaire ?

Revenir au plan >>>

Portrait de l'entreprise, du management
Présentation détaillée de votre entreprise et/ou de votre projet :
- Son histoire
- Sa forme juridique
- Sa structure interne (organigramme, collaborateurs en nombre et en genre, localisation, actionnariat, conseil d'administration, etc.)
- Son management (élément primordial) : les compétences des cadres sont à présenter ainsi que les mesures prises en vue de leur succession/suppléance.
- Son environnement externe
Présentez les personnes et/ou entreprises avec lesquelles vous travaillez sur le projet.

Revenir au plan >>>


Produits, services
La pérennité de votre projet entreprise est liée à la durée de vie des produits/services qui en constituent le fondement.
Ainsi vous devez vous poser quelques questions :
- Quels sont les développements en cours et les évolutions prévues ?
- Comment comptez-vous vous adapter aux besoins de la clientèle ?

Revenir au plan >>>

Marché, clients
Le marché se définit par rapport à un produit ou un service, ou par rapport à un groupe de produits, dans un territoire défini.
Pour vendre vos produits, il vous importe de connaître le marché, de déterminer vos clients actuels et potentiels, tout en identifiant d'éventuelles dépendances.
Par ailleurs, vos produits peuvent être liés à un marché complémentaire, dans ce cas il est intéressant de connaître les résultats enregistrés sur ce marché complémentaire ainsi que ses perspectives.

Revenir au plan >>>

Entreprises et produits concurrents
La concurrence représente une base très importante de comparaison et de réflexion stratégique.
Il importe de prendre le temps de vous situer dans votre branche d'activité et de voir comment y évoluent les principaux acteurs.
Si vous êtes seul dans votre domaine, prenez en compte des activités similaires exercées dans d'autres régions ou pays.
Sur la base de ces réflexions, évaluez les perspectives qu'offre votre environnement concurrentiel.

Revenir au plan >>>

Plan marketing
Le marketing est l'ensemble des moyens dont dispose une entreprise en vue de créer, conserver et développer son marché, respectivement sa clientèle.
Les instruments de la politique marketing concernent :
- Le produit : assortiment, marque et emballage, service client
- Les prix et conditions : prix, crédit, rabais et escomptes
- La communication : publicité, promotion, relations publiques
- La distribution : canaux de distribution, vente
Le but du marketing est donc de vendre les bons produits aux bonnes personnes, au bon prix, au bon endroit et au bon moment, et ceci de la manière la plus lucrative possible, il est donc important de présenter les mesures adéquates pour atteindre cet objectif.
Sur la base de cibles clientèle déterminées, le plan marketing précise la stratégie produit, en termes de prix et conditions, de promotion et communication, ainsi que de distribution.

Revenir au plan >>>

Infrastructures (production et gestion), technologie
ue se soit en matière de production, de vente ou d'administration, votre activité nécessite des infrastructures plus ou moins complexes, celles-ci, bien qu'adaptées à un moment donné, doivent constamment faire l'objet d'une réflexion quant à leur adéquation avec les orientations de votre projet.
Un contrôle de qualité constant permet non seulement de satisfaire au mieux vos clients, mais également d'assurer une maîtrise de vos produits et services.
Evaluez votre environnement de production (équipements, véhicules, immeubles,…), décrivez votre organisation tant au niveau de la production que de l'administration et identifiez les évolutions nécessaires à une activité optimale
Votre organisation doit aussi tenir compte d'événements imprévus qui peuvent engendrer des pertes de temps et des coûts.
Enfin vous devez vous poser des questions comme :
- De quelles infrastructures disposez-vous pour la réalisation de vos objectifs ?
- Sont-elles adaptées ?

Revenir au plan >>>

Gestion financière
En se donnant les moyens d'analyser rapidement le passé, un dirigeant peut plus facilement planifier le futur, il vous faut donc préciser la méthode et les outils que vous utiliserez à cet effet.
De plus il vous faut répondre à ces différentes questions :
- Comment est composé votre tableau de bord permettant de suivre la vie de votre entreprise ?
- Disposez-vous d'un budget d'exploitation, d'un budget de trésorerie permettant la comparaison avec les résultats effectivement obtenus (doit/est), d'un récapitulatif des entrées de commande, d'une analyse par produit, par centre de profit, par centre de charge, etc.?
- A quelle fréquence mettez-vous à jour votre tableau de bord ? Avez-vous un outil permettant non seulement la saisie de votre comptabilité mais également l'édition d'un tableau de bord ?
- Quelles sont les qualifications de la personne chargée de la comptabilité et de l'établissement des tableaux de bord ?
- Qui est votre fiduciaire ? Quelle est la portée de son mandat ? Se limite-t-elle à établir les comptes annuels ou dispense-t-elle des conseils en suivant leur mise en application ?
- Avez-vous mandaté d'autres personnes externes à l'entreprise (consultant par exemple) ?
- Quelle est la part actuelle de vos fonds propres, comment est-elle rémunérée ?
- Quelle est la part actuelle des fonds étrangers ?
Joignez la liste détaillée des créanciers, en précisant les conditions contractuelles (intérêts, amortissements, toutes clauses spéciales).

Revenir au plan >>>

Planification financière et opérationnelle
Présentez vos prévisions quant au cash flow et au bénéfice pour les trois à cinq prochaines années.
Les besoins en financement sont identifiés par le biais d'un budget de trésorerie, d'investissement et/ou d'un budget opérationnel, ensuite, il s'agit d'évaluer les moyens de financement (internes, externes), leurs conséquences (service de la dette, incidences fiscales,..) ainsi que le calendrier des opérations.
Avant de présenter votre demande de financement, il s'agit de montrer les résultats obtenus ces dernières années ainsi que vos projections en termes opérationnels et de liquidités. Chaque augmentation, diminution ou même stabilisation des produits et charges doit être justifiée et commentée.
Même si un budget ne présente pas de certitudes, il permet de mettre en question chaque processus. Ensuite, lorsque l'exercice budgété est entamé, il permet de détecter rapidement les écarts et de prendre les mesures qui s'imposent.
Le besoin en financement peut être de différents niveaux :
- Financement de départ : vous devez acquérir l'infrastructure, constituer les premiers stocks et assumer toutes les charges inhérentes aux premiers mois d'activité de votre entreprise.
- Financement d'expansion : votre activité existe déjà et vous souhaitez faire de nouveaux investissements pour répondre à un besoin du marché.
- Financement de trésorerie : vous avez besoin d'un appui pour surmonter un manque temporaire de liquidités.
Il s'agit ensuite de déterminer quelles seront les capacités de l'entreprise à fournir des garanties et à assurer le service de la dette (intérêts et amortissements).

Revenir au plan >>>

Evaluation des risques
Chaque activité est source de risques, il s'agit de les identifier et de définir les mesures applicables.
Ainsi par exemple :
- Quelles circonstances pourraient mettre en péril les stratégies contenues dans ce business plan ?
- Quels sont les risques internes (organisation, management, production, etc.) ?
- Quels sont les risques commerciaux (marketing, marché, produit, etc.) ?
- Quels sont les risques financiers (hausse des coûts, des taux, etc.) ?
- Quels sont les risques exogènes (risques écologiques, juridiques, changements politiques, mode, etc.) ?
- Quelle est la probabilité d'apparition de ces différents risques ?
- Quelles mesures prenez-vous pour contrer ces risques ?
- Si votre entreprise réalise un important chiffre d'affaires en monnaies étrangères, couvre-t-elle son risque de change de manière prudente ?
- Existe-t-il des risques environnementaux liés à vos activités, et si oui, ont-ils été identifiés et corrigés ?

Revenir au plan >>>

Annexes
Vous trouverez ci-après une liste d'exemple de documents à produire en annexe.

Plan marketing :
o étude de marché
o analyse de la concurrence
o analyse de la clientèle
o liste des clients les plus importants
o brochures publicitaires des produits/services de l'entreprise
o descriptif des procédés techniques des produits
o coupures de presse

Organisation :
o curriculum vitae des dirigeants
o organigramme
o statuts
o attestation récente de l'Office des poursuites et faillites
o copie de l'inscription au Registre du commerce
o copies des brevets, licences
o copies de contrats importants
o lettres de recommandation

Finances :
o bilan d'ouverture (ou trois derniers bilans effectifs)
o budget opérationnel (sur trois ans)
o budget d'investissement (sur cinq ans)
o budget de trésorerie (sur trois ans)
o liste des débiteurs ouverts
o liste des créanciers ouverts
o copie des contrats de crédit ou leasing existants
o copie de la déclaration fiscale pour un indépendant

Infrastructure, production, immobilier :
o liste des équipements de production
o liste des véhicules
o liste des prix de revient des marchandises produites par des sous-traitants
o organigrammes des services de production, d'administration et de vente
o extrait du Registre foncier (si vous êtes propriétaire)
o copie du bail à loyer (si vous êtes locataire)
o permis de construire (si vous avez un projet de construction)
o plans.

Revenir au plan >>>

  Haut de page

Quelques adresses utiles :

Cliquez sur le titre ci-dessous pour accéder à la liste des adresses utiles :

Adresses utiles pour l'innovation
Vous y trouverez les coordonnées et des informations sur des organismes spécialisés de l'innovation comme l'Agence Nationale de Valorisation de la Recherche (Anvar), l'Association Nationale de la Recherche Technique (ANRT), ...

Principales organisations de protection intellectuelle et industrielle
Vous y trouverez les coordonnées et des informations sur des organismes de la propriété intellectuelle et de la propriété industrielle comme l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), la Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle (CNCPI), ...

 
 Haut de page

Quelques définitions de l'innovation :

Innovation de process ou de procédés :
L'innovation de process porte sur la mise au point ou l'adoption de méthodes d'organisation, de développement, de fabrication, de production ou de distribution nouvelles.
Exemples d'innovation de process : quand la Vente Par Correspondance est passée du courrier au Minitel puis à Internet.

Innovation de rupture :
L'innovation est dite de 'rupture' lorsqu'elle modifie profondément les conditions d'utilisation par les clients et/ou qu'elle s'accompagne d'un bouleversement technologique.
Exemples d'innovation de rupture : le passage du disque vinyl au CD, de la Cassette VHS au DVD.

Innovation incrémentale :
L'innovation incrémentale ne bouleverse pas les conditions d'usage et l'état de la technique, mais y apporte une amélioration sensible. Elle est souvent le fruit de la volonté de l'entreprise de conserver son avance technologique sur ses concurrentes. On parle aussi pour désigner une légère innovation incrémentale, d'amélioration de produit.
Exemple d'innovation incrémentale : Les téléphones fixes se libérent de leur cordon (sans fil).

Innovation perturbatrice :
La technologie 'perturbatrice' est initialement sous-performente par rapport aux besoins du marché principal, mais ses progrès la conduisent finalement à y répondre, tandis que la technologie dominante devient sous-performante.
La technologie 'dormante' est longue à progresser mais elle peut être extrêmement dangereuse .
Exemple : Vous êtes leader sur votre technologie et vous innover faiblement car vos produits vous rapporte suffisamment. Et un beau jour, parce que vous n'y avez pas prêté attention, la technologie dite 'dormante' à progressée et est arrivée au niveau de vos produits 'bas de gamme', vous allez ainsi perdre votre 'vache à lait'…

L'innovation cumulative :
Elle suppose l'introduction d'un produit qui se caractérise par un certain degré de nouveauté et une certaine création de valeur.
Exemple d'innovation cumulative : Les lessives avec des nouveaux composants actifs.

L'innovation importante :
suppose un degré considérable de nouveauté du produit et une création de valeur substantielle pour le client.
Exemple d'innovation importante : Le baladeur Sony.

L'innovation transformatrice :
C'est la moins courante et suppose des produits entièrement nouveaux qui engendrent une valeur substantielle pour le client.
Exemple d'innovation transformatrice : Le train, et l'automobile sont des innovations transformatrices puisqu'elles ont complètement révolutionné la manière dont les gens se déplacent.


  Home  /  Sitemap  /  Contact

                                                              2008 - 2020  Private Patent ®